Se faire belle au naturel 2

Bonjour à toutes (et tous) !

Pour continuer sur ma lancée concernant les huiles essentielles, parlons aujourd’hui de l’Ylang-Ylang (ou ilang-ilang). Cette huile essentielle est distillée à partir de fleurs jaunes venant de Madagascar essentiellement. Je l’utilise beaucoup aussi car elle a pour propriétés d’être un tonique, régénératrice cellulaire, anti-inflammatoire et séborégulatrice. Concernant les autres domaines que la beauté, elle peut de plus constituer un stimulant sexuel et intellectuel, ainsi qu’un calmant respiratoire, cardiaque et nerveux. Elle peut donc être utilisée par tout le monde, mais encore une fois pas n’importe comment !

Pour les soins de la peau et des cheveux, vous pouvez par exemple :

_ mélanger un goutte de l’huile essentielle d’ylang-ylang avec dix gouttes d’une huile végétale (je le fais parfois pour le modelage du visage);

_ mettre une ou deux gouttes de l’ylang-ylang dans votre crème de soin antirides ou dans votre crème de jour;

_ l’utiliser comme parfum en mettant une trace de goutte à l’arrière des oreilles (pas plus car c’est assez fort !);

_ mettre une goutte dans votre dose de shampoing pour prévenir la chute des cheveux et apporter vitalité et brillance.

huile-d-ylang-ylang-560x390

Si vous avez pour but de lutter plutôt contre les états d’anxiété (stress, insomnie, dépression, frigidité, troubles de la ménopause, fatigue intellectuelle, colère, peur, inquiétudes, timidité…), vous pouvez par exemple :

_ l’utiliser en friction avec deux ou trois gouttes sur la nuque, les poignets ou le bas du dos (jusqu’à 3 fois par jour);

_ l’utiliser en ingestion en mettant une goutte dans une cuillère à café de miel sous la langue.

 

Enfin, vous pouvez même l’utiliser en cuisine en mettant une goutte dans les desserts (crèmes, glaces, crêpes, salades de fruits…).

Voilà, à vous de tester maintenant !

Se faire du bien et être belle au naturel

Bonsoir tout le monde ! Oui je sais, je n’ai pas posté d’article depuis un moment… Mais non je ne me suis pas coupée du monde. J’ai continuer à travailler, à donner mon possible pour être au service de votre beauté. De plus, j’ai pris du temps pour en apprendre plus sur les différentes huiles essentielles. En effet, il en existe des centaines, toutes à propriétés et posologie différentes. Je trouve que l’aromathérapie est un domaine extrêmement intéressant et ludique.

Mais attention, ludique ne signifie pas qu’il s’agit d’un jeu ! 100% naturel n’est pas l’équivalent de 100% inoffensif ! Prenez un champignon hallucinogène : il est bien naturel et ce n’est pas pour autant qu’il ne vous apporte que du bon !

Je ne suis absolument pas anti-médicament mais selon moi, on devrait se tourner vers les remèdes naturels puis chimiques en dernier recours et non l’inverse !

Ainsi, j’ai décidé de partager un peu avec vous mes connaissances acquises et à venir concernant ces cadeaux de la nature. A chaque article son huile essentielle !

Outre le domaine de la beauté, il y a malheureusement un autre point qui fait partie intégrante de ma vie depuis (toujours ?) des années : le fameux mal de crâââââââne !!! Bien qu’en grandissant il s’est fait plus supportable et moins courant, j’ai la sensation qu’il m’arrive encore plus souvent qu’aux autres. Inutile de vous dire qu’aujourd’hui le Doliprane ne me fait plus aucun effet, si tant est qu’il en ait eu un jour. Et à force d’avaler des cachets d’aspirine je me suis posée des questions quant à mon désir de continuer dans cette lancée. Je me tourne donc aujourd’hui vers un autre remède qui fera mon sujet ce soir: l’huile essentielle de menthe poivrée !

utiliser-huile-essentielle-menthe-poivree

Certes, nous ne sommes plus dans le domaine de l’esthétique et du maquillage mais vous en conviendrez: la douleur est particulièrement anti-glamour ! Alors croyez-moi, la mentha piperita (en latin) peut belle et bien vous faire du bien ! Cette huile essentielle a une efficacité rapide mais un usage délicat.

Elle est extraite par distillation et généralement originaire de France, d’Italie, d’Egypte ou des États-Unis (premier producteur mondial). Son parfum est puissant, frais et mentholé. A qui est-elle destinée ? Aux cerveaux surchauffés, aux estomacs trop remplis ou encore aux émotifs qui souhaitent garder la tête froide… En bref, elle sera utile contre toutes les douleurs, les soucis digestifs, les nausées, les fatigues psychiques (fatigue mentale, manque d’attention, esprit brouillé, décalage horaire, choc émotionnel…) et aussi les troubles de la ménopause.

Sachez quand même que certaines précautions sont recommandées :

_ Bien que son effet glacé fait un bien fou sur mes tempes en cas de migraine, il est de ce fait aussi interdit dans un bain, pour un massage, sur des brulures ou des plaies ouvertes.

_ Son effet irritant pour les yeux l’interdit en diffusion atmosphérique et inhalation humide. Hors de question donc de l’utiliser avec un vapozone lors d’un soin du visage par exemple !

_ Respectez sa posologie !

_ Lavez-vous les mains après utilisation ! Il faut absolument éviter d’en avoir dans les yeux par accident… Je vous laisse imaginer pourquoi ! lol

Personnellement, j’applique une trace de goutte ( oui c’est moins qu’une goutte lol ) sur mes tempes et ciao la migraine ! Vous pouvez faire de même sur n’importe quelle zone douloureuse du moment qu’elle est très localisée et que vous ne vous faites pas carrément un massage du corps avec !

Elle peut aussi s’utiliser autrement. Par exemple,

_ en inhalation sèche : 1-2 gouttes sur un mouchoir à respirer

_ en cuisine : 1 goutte dans un litre de boisson ou dans un dessert… Par contre évitez sur les chewing-gums !

Enfin, veillez à ne pas confondre l’huile essentielle de menthe poivrée avec les autres types de menthe (menthe des champs, menthe sylvestre, menthe verte, etc…) dont il vaut mieux vous abstenir !

Enfin, je vous laisse pour ce soir en vous rappelant que l’aromathérapie n’est pas comme on l’entend souvent une « médecine douce » mais respectueuse de l’organisme. On pourrait parler plutôt d’approche organique.